Atelier petite enfance en PMI, RAM :

Les ateliers s’adressent aux assistantes maternelles ou aux parents accompagnés d’enfants. Ils se déroulent dans les locaux des structures d’accueil de la petite enfance ou à la Maison du Parc Georges Valbon à La Courneuve.

Ils se développent autour de deux axes majeurs :

  • la découverte d’instruments et d’objets sonores. L’enfant, accompagné de l’adulte, pourra faire l’expérience des maracas (objets à secouer), des lames de glockenspiel et des claves (objets à frapper), des clochettes à vent (objets à souffler), des couvercles de boîtes (objets à pincer), des râcleurs en bambou (objets à gratter)…
  • le chant collectif. L’intervenant, s’accompagnant de sa guitare, proposera des chants et comptines du répertoire traditionnel (Savez-vous planter les choux, J’ai du bon tabac, Dodo l’enfant do, A la claire fontaine…) Des livrets avec les paroles seront distribués aux adultes pour faciliter la convivialité et le partage de ce moment.

L’utilisation des objets sonores et l’interprétation des chansons impliqueront le corps de l’enfant : danse, chansons à gestes…

 

Ateliers petite enfance en crèche :

l’éveil musical en crèche…pourquoi ?

L’importance des chansons
Très présentes dans nos séances, elles aident le petit enfant à mettre en forme et à exprimer ses émotions : leurs textes mettent des mots sur ce qu’il ressent pendant que la mélodie de la voix et les bras de l’adulte qui chante l’aident à contenir et à donner sens à tout ce qui le traverse.
Bains de sons et de langage, elles font entrer l’enfant dans la langue avec des paroles autres que le langage utilitaire. Chantées et rechantées à l’infini, dans des constructions qui laissent une large place à la répétition, l’enfant puise dans ce qu’elles racontent les éléments de repères qui l’aident à affronter une situation.

un espace de socialisation
Le temps de l’éveil musical est aussi un temps de rencontre et de prise de conscience de l’autre.
Une rencontre entre les enfants :
par des jeux de dialogues musicaux, de silences, de nuances, de rythmes, le plaisir d’être et de faire ensemble prend forme et s’épanouit
Le chacun son tour peut être esquissé : lorsque les instruments sont distribués progressivement, l’enfant apprend à patienter et prend le temps d’écouter l’autre, en toute confiance : après ce sera son tour…
Une rencontre entre les enfants et les professionnel-le-s :
ce nouveau contexte ludique, créatif et musical peut permettre aux adultes présents d’observer les enfants différemment et de découvrir des « compétences » jusqu’alors ignorées et des comportements surprenants . Le regard change, les « étiquettes » tombent.

L’exploration sonore et musicale : un échange non-verbal, riche et émancipateur
La musique fait appel à un autre registre que celui de la parole du quotidien, elle dépasse les barrières de la langue, elle permet la relation là où les mots manquent.
L’enfant prend conscience qu’il peut être force de proposition pourvu qu’il (s) écoute et soit écouté : sa créativité est encouragée, son imaginaire valorisé.
La confiance s’installe et la curiosité, indispensable à tout apprentissage est favorisée.

Un temps de respiration pour les professionnel-le-s
Une séance d’éveil musical est un espace où les adultes doivent « prendre le temps « .
Prendre le temps de s’émerveiller devant l’écoute d’un tout-petit bébé buvant les sonorités et les paroles d’une comptine, s’éloigner des contingences du quotidien et des exigences d’efficacité pour être dans une écoute et une façon d’être à l’autre qui réclament d’être dans le moment présent.
C’est une parenthèse, un temps de plaisir partagé, une suspension dans le quotidien de la structure

Une musicienne à la crèche…mais pourquoi ?
L’enfant est dans la même situation que l’artiste musicien-ne, il expérimente sa propre matière.C’est là que l’oreille du musicien-ne intervient. Ou simplement cette « attitude musicienne » face au bébé pour déceler chez lui le caractère musical de tous ces comportements d’écoute et de production sonore.
La présence attentive, et l’échange avec le musicien ou la musicienne permet l’élaboration mentale chez l’enfant, car en effet, l’enfant fait des « trouvailles » qui n’en sont que si l’adulte les voit pour les reconnaître, les faire exister.
Un vrai échange se crée entre-eux, et avec les autres enfants du groupe..
Ce faisant l’artiste propose des nouveaux outils de communication dont les professionnel-le-s peuvent s’emparer pour réinventer leur mode de relation avec les enfants.

Concrètement
L’atelier commencera, en douceur, par une petite chanson de bienvenue, puis la musique y sera convoquée dans tous ses états : sous forme de manipulations de petits instruments, par l’exploration de la voix et du corps, des jeux de rythmes, de timbres, de nuances, avec le support d’un conte, d’un jeu de doigts, d’une poésie, d’une chanson, ou simplement de l’imaginaire de l’enfant.
Nous rencontrons l’équipe en amont des interventions, afin de voir ensemble les attentes de l’ensemble de la structure et les spécificités de celle-ci.
Il est important pour nous de travailler en petits groupes, de 7 enfants maximum, avec toujours au moins un adulte référent présent, avec qui nous pourrons échanger après chaque séance, afin de confronter nos observations, et nos remarques.
Nous adaptons, bien sûr, nos séances en fonction des âges des enfants.
On privilégiera les séances avec les bébés dans leur espace quotidien, alors que pour les plus grands on appréciera être dans une pièce réservée à la musique. Mais tout cela est à organiser avec les référents du lieu.
Nous pouvons venir avec une « malle musicale » ou utiliser l’instrumentarium de la crèche s’il y en a un .
(nous pouvons également aider l’équipe à réfléchir sur quels instruments pour les tout-petits en cas d’envie de créer un instrumentarium)
Il est aussi envisageable d’avoir des temps « chansons » en fin de journée avec les parents. Séances qui créent un lien entre la maison et la crèche, les parents et l’équipe de professionnel-les.